Projets de Master 1 pour l’année 2018-2019

MISE A JOUR DU 05 DÉCEMBRE 2018: L’ensemble des projets ont été attribués à des étudiants. Notre équipe de recherche est au complet pour l’année Universitaire. Pour vous tenir informés de nos offres de postes ou de stages, consulter notre site internet ou notre page Facebook.

 

Pour l’année universitaire à venir, 2018-2019, nous proposons actuellement deux projets de Master 1.

Vous trouverez les thématiques et objectifs de stages sur les liens ci-dessous:

2019-Master 1-BDD Tortues

2019-Master 1-Acoustique OSL

 

Merci de bien vouloir suivre les consignes pour candidater.
Rappel: Il s’agit de projets de Master 1. Inutile d’envoyer une candidature pour un stage de Master 2, nos projets de Master 2 ont déjà été attribués.

post

Création du Réseau Local d’Échouages en Polynésie française

CRÉATION D’UN VASTE RÉSEAU HUMAIN SUR TOUTE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE

La Zone Economique Exclusive (ZEE) de Polynésie française s’étend sur 5,5 millions de kilomètres carrés. Une vingtaine d’espèces de mammifères marins et cinq espèces de tortues marines y sont fréquemment observées. Dans le cadre de ses missions de conservation et de protection des espèces marines emblématiques de Polynésie française (requins, mammifères marins, tortues marines et raies manta) et afin de mieux comprendre les impacts et renforcer nos connaissances sur ces espèces, la Direction de l’Environnement (DIREN) a décidé de créer un Réseau Local d’Échouages pour la Polynésie française composé de volontaires bénévoles. L’objectif est d’avoir une réelle coordination des efforts en cas d’échouage de ces espèces, afin de pouvoir effectuer toutes les analyses nécessaires et évacuer les carcasses dans des conditions sanitaires optimales si l’animal est trouvé mort ou de tenter un sauvetage si l’animal est vivant.

…DES CORRESPONDANTS FORMÉS

Intervenir sur un animal blessé, échoué, ou un cadavre n’est pas sans risques. Il faut éviter d’aggraver l’état de l’animal, de se blesser soi-même et prévenir le risque de transmissions de maladies entre l’Homme et l’animal. Afin d’appréhender tous ces facteurs et permettre aux membres du Réseau d’intervenir en totale sécurité pour eux, pour les animaux, et pour l’environnement, une formation de 2 jours (les 24 et 25 avril 2017) est organisée par la DIREN en collaboration avec Aquasearch-Polynésie et l’association Mata Tohora. Les espèces marines emblématiques de Polynésie française sont protégées par le Code de l’Environnement. Par conséquent, il n’est pas autorisé d’intervenir auprès de ces animaux sans autorisation préalable de la DIREN. À l’issu de cette formation, les correspondants seront ainsi habilités à pouvoir intervenir en cas de besoin sur ces espèces marines selon leur niveau de compétences. Les collectivités locales sur les différents archipels recevront prochainement des plaquettes d’information avec le numéro de téléphone à composer en cas d’urgence et les procédures à suivre.

DES BÉNÉVOLES VOLONTAIRES ET ACCRÉDITÉS

Répondant présents à cet ambitieux projet lancé par la DIREN, 25 correspondants, venant de tous les archipels, feront le déplacement pour suivre cette formation de 2 jours alliant théorie et pratique afin de mieux connaître les espèces rencontrées, respecter les règles de sécurité et d’hygiène lors des interventions et apprendre les protocoles de prélèvement d’échantillons. Cette formation sera suivie de la signature de l’Engagement des membres du RLE et de la remise des accréditations aux référents fraîchement formés. L’autorisation délivrée par la DIREN à l’issu de la formation constitue en outre un pré requis indispensable à toute intervention en cas d’échouage de toute espèce marine emblématique sur le territoire polynésien.

Dans les prochaines années, les données récoltées par les membres du réseau permettront d’acquérir de précieuses informations sur les populations présentes au sein du sanctuaire marin de Polynésie française, de mieux comprendre les causes d’échouage de ces espèces, et favoriseront ainsi le renforcement des programmes de gestion mis en place par le Pays afin de pouvoir continuer à préserver ces espèces précieuses de notre patrimoine marin et culturel.

Contacts presse :Virginie Scanga (Aquasearch-Polynésie en charge de la formation) : v.scanga@aquasearch.fr(+689 87 35 60 14); MiriTatarata (DIREN): miri.tatarata@environnement.gov.pf, Faimano Boulet (DIREN): faimano.boulet@environnement.gov.pf(+689 40 47 66 12); Agnès Benet: info@matatohora.com (+689 87 70 22 77)

Inscriptions vivement conseillées pour la conférence de presse

http://www.environnement.pf

http://www.matatohora.com

https://www.aquasearch.fr

 

Recherche: Suivi des dauphins tachetés pantropicaux en Martinique

aqa_6181Afin de mieux appréhender les enjeux autour de la population de dauphins tachetés pantropicaux (Stenella attenuata) résidents en Martinique, la DEAL a mandaté Aquasearch pour 2 missions de suivis des animaux.

Le premier volet de la mission s’est déroulé du 20 au 22 Novembre dernier, où 4 scientifiques de l’équipe ont donc embarqué à bord d’un voilier pour suivre et étudier en continu durant 72h un groupe de dauphins tachetés.

Les objectifs de ce projet sont: 1) étudier les déplacements quotidiens des animaux, 2) suivre les différents comportements, 3) contribuer aux catalogues de photo-identification, et 4) évaluer le nombre de bateaux qui les observent.

Plusieurs protocoles de recherche sont mis en place allant de l’éthologie, au suivi acoustique.

aqa_5831  aqa_5149

aqa_5167Cette mission était aussi l’occasion pour l’équipe d’Aquasearch de tester le tout nouvel hydrophone, spécialement développé parl’équipe du CNRS-SABIOD, offrant une bande passante de 2,5 MHz. Les premiers enregistrements sont stupéfiants de part la qualité du signal.

 

 

aqa_4973Au final, l’équipe est rentrée avec de nombreuses heures d’enregistrements, plusieurs milliers de photos et données de suivis.

Il nous reste maintenant à compiler les données et analyser les premiers résultats.

La seconde mission est prévue durant le premier trimestre 2017.

Nous tenons à remercier les opérateurs commerciaux rencontrés durant cette mission, qui nous ont systématiquement avertis de leurs observations et nous ont aidés dans nos recherches.

 

Cette mission est entièrement financée par la DEAL-Martinique.

aqa_5664

 

 

Émission de radio

Après la formation sur le Whale-watching organisée par Souffleurs d’Écume du 17 au 19 octobre dernier pour les opérateurs professionnels du sanctuaire Agoa, nous nous sommes retrouvés autour de la table avec les micros de Pierre Lafarge qui anime: Le grand débat.

Yvon Combes, Président du conseil de gestion du sanctuaire Agoa; Pascal Mayol, directeur de Souffleurs d’Écume; Lisa Duverger, représentante des opérateurs de Martinique; et Benjamin de Montgolfier, directeur d’Aquasearch, ont échangé durant plus de 30 minutes sur le thème du whale-watching dans la Caraïbe.

L’émission est à écouter ici: PODCAST

 

Propositions de projets de Master 1, année 2016-2017

LES CANDIDATURES SONT CLOSES,

LES PROJETS ONT ÉTÉ ATTRIBUÉS

Nous proposons pour l’année universitaire 2016-2017 deux projets de Master 1:

  1. Étude des sifflements des dauphins tachetés pantropicaux (Stenella attenuata) en présence de navires. (description du projet: 2017-master-1-acoustique-tachetes)
  2. Suivi des populations de cétacés et de leurs déplacements au sein du sanctuaire Agoa, par photo-identification. (description du projet:  2017-master-1-suivi-photo-id)

Ces projets se dérouleront au sein de notre structure, en Martinique.

Personne à contacter:

Benjamin de Montgolfier, directeur Aquasearch

Courriel: b.montgolfier@aquasearch.fr

 

Merci d’adresser votre candidature (CV et lettre de motivation) à la personne contact.

Veuillez prendre note que toute candidature incomplète ne sera pas traitée.

 

post

Projet acoustique en Polynésie

Depuis deux ans maintenant, Aquasearch est présent en Polynésie française. Virginie Scanga, directrice d’Aquasearch Polynésie, a établi des relations avec différents partenaires locaux. Parmi eux, le Progem, bureau d’étude dirigé par Agnès Benet.

Le Progem et Aquasearch s’associent avec l’association Mata Tohora pour lancer la première étude d’impact en acoustique réalisée en Polynésie française, sur le dauphin à long bec (Stenella longirostris).

L’objectif final de ce programme de recherche est de limiter voire de supprimer, si possible, les pressions anthropiques autour des cétacés.
Pour cela, nous mettons en place des études scientifiques venant enrichir le programme de communication et d’observation « C’est Assez ! », réalisé par Mata Tohora depuis 5 ans.  Ces recherches font intervenir de nouvelles méthodes d’études telle que la bioacoustique et la création d’un éthogramme (catégorisation systématisée des comportements).

Pour plus d’informations et de renseignements, rendez-vous sur la page de l’association Mata Tohora ici.

 

 

post

Bonne année – pleins de projets

L’équipe d’Aquasearch vous souhaite une très bonne année 2016.

Cette année s’annonce pour nous riche en projets scientifiques, sur trois continents:

Europe: 

  • lancement d’études de biocénoses aquatiques (collaboration avec Chamabio)
  •  plusieurs projets de vulgarisation sicentifique (conférences grand public, animations pour enfants)

Caraïbe:

  • poursuite de l’étude sur le requin squalelet féroce (collaboration avec Groupe Phocéen d’Étude des Requins)
  • un nouveau projet en acoustique marine sur les cétacés (collaboration avec le CNRS-Université de Toulon)

Polynésie:

  • étude d’impact en acoustique marine à Tahiti
  • suivi acoustique des populations de cétacés

 

Sans oublier plusieurs tournages sous-marins cet hiver pour la télévision française.

Un premier documentaire devrait d’ailleurs être diffusé sur France Télévision très prochainement.

Restez connectés, on vous tiendra informés !!

Formation d’Observateur Mammifères Marins en Martinique

Lundi 13 Octobre, de 9h00 à 17h00 se tiendra la première formation d’Observateurs Mammifères Marins pour les excursionnistes de tourisme baleinier de Martinique.
Cette formation est organisée par la DEAL-Martinique et fait suite à la Charte d’approche et d’observation des mammifères marins que la DEAL a élaborée et mise en application depuis le 06 juin 2013.

Cette formation est obligatoire pour obtenir le label de la Charte d’Opérateur Responsable pour l’année 2015.
Les bureaux d’études Aquasearch et M-Expertise Marine sont responsables de la formation.Cette formation a pour buts d’apporter les connaissances élémentaires sur les cétacés, leur comportements, les risques liés au harcèlement, et la réglementation en vigueur.

15 mars: Conférence-débat sur les cétacés

Pour fêter la première année d’activité de Dauphins-Passion, Surfrider Foundation Martinique, Dauphins-Passion et Aquasearch s’associent pour une grande soirée d’information sur les mammifères marins en Martinique.

Mammifères marins en Martinique

Samedi 15 mars, 20h00 au restaurant Ti Payot

affiche passion dauphin