Cartographie sous-marine pour le CNRS-IPHC

Le mois de Juillet a été particulièrement occupé pour l’équipe d’Aquasearch en Martinique. Nous avons été missionné par Damien Chevallier (CNRS-IPHC) de finaliser la cartographie sous-marine des biocénoses pour Grande-Anse, l’Anse du Bourg et l’anse Chaudière, sur la commune des Anses d’Arlet.

Nous avons donc durant 10 jours parcourus en scaphandre autonome en long, large et travers ces zones,

effectuant une photo de quadra tous les 10 m. Pour cela, nous CNRS-IPHC-14étions 2 plongeurs scaphandriers sous l’eau, reliés par un fil de 10 m.

Au final, nous avons réalisé en 10 jours, plus de 1200 relevés, parcourus environ 19 km, et couvert l’équivalent de 60 terrains de football.

 

Voici à quoi ressemble une photo de quadra:

P1190164-2

Pour chaque photo, la position GPS et la profondeur sont aussi notées. Par la suite, l’ensemble des photos sera géo-positionné et elles seront « reliées » par logiciel. Cela va permettre au laboratoire du CNRS-IPHC d’avoir une cartographie complète de ceszones entre 0 et 20 m, en connaissant très précisément la nature des fonds. Ainsi, ils vont pouvoir relier la présence des tortues et le type de substrat… Et donc mieux comprendre l’alimentation des tortues sur leurs zones d’alimentation.

Durant ces plongées, nous avons croisé des paysages très différents, et donc des organismes très variés dont voici quelques spécimens et paysages:

CNRS-IPHC-67 CNRS-IPHC-63CNRS-IPHC-68 CNRS-IPHC-65   CNRS-IPHC-56  CNRS-IPHC-23

CNRS-IPHC-59  CNRS-IPHC-46

CNRS-IPHC-34

Photo-Identification des tortues vertes et imbriquées aux Anses d’Arlet, Martinique

Aquasearch et l’ONCFS viennent de démarrer un nouveau projet de recherche sur les tortues marines, en partenariat avec les membres du Réseaux tortues marines de Martinique et Surfrider Foundation Martinique.

tortue-site

L’objectif de ce projet est de monter une base de données de photo-ID de tortues vertes et imbriquées, afin de pouvoir reconnaître ultérieurement les tortues sans avoir à les manipuler.

Lucie Giraudou, étudiante en Master 1 co-encadré par Benjamin de Montgolfier (Aquasearch) et Émilie Dumont-Dayot (ONCFS) est en charge de la collecte des données et du montage de la base de données.

Il s’agit de développer une méthode non-invasive pour suivre et étudier les tortues sur leur zones d’alimentation que constituent les herbiers de phanérogames des Anses d’Arlet. Nous utiliserons d’ailleurs cette méthode afin d’étudier les comportements des tortues sur leur zones d’alimentation.

Les premières photos prises par Lucie et l’équipe de Surfrider sont déjà en train d’être analysées.

DCIM100GOPRO

 

 

 

 

Les premiers résultats de l’étude devraient être communiqués fin Avril 2015.

En parallèle, le CNRS va étudier la sélectivité alimentaire de la tortue verte sur les herbiers des Anses d’Arlet. Cette étude s’effectuera en collaboration avec l’ONCFS, Aquasearch, Dauphins-Passion et Aliotis Plongée.

Tout est mis en oeuvre pour acquérir de nouvelles connaissances afin de mieux connaître et protéger cette espèce. Les suivis des animaux ainsi que leur manipulations s’effectueront dans le plus grand respect des animaux.

Nous rappelons que les personnes qui participent à l’étude sont autorisées jusqu’à la fin de l’année à déranger les tortues durant leur alimentation par une autorisation nominative visée par l’ONCFS et la DEAL-Martinique. Nous rappelons également que le dérangement intentionnel, en dehors de l’étude est une infraction verbalisable.

Logo ONCFS

 

 

Logo Réseau tortues marines

Logo Surfrider

 

Logo Aquasearch HD